Que puis-je faire ?

Vous trouverez ici de nombreux conseils pratiques. Par exemple, au sujet de la propagation des infections ou sur le fait d’être porteur de bactéries multirésistantes. Mais aussi sur votre rôle de partenaire des médecins, infirmiers, et du personnel paramédical pour vos propres soins ou les soins dispensés à un membre de votre famille/un ami. Parlez avec votre soignant de l’hygiène des mains. Encouragez le/la à appliquer l’hygiène des mains lorsque c’est nécessaire. Vous pouvez aussi le/la remercier quand il/elle a appliqué l’hygiène des mains avant de vous dispenser les soins.

Comment communiquer avec mon soignant ?

En tant que patient/visiteur, vous pouvez jouer un rôle important dans la promotion de l’hygiène des mains. Vous devenez ainsi véritablement le partenaire des médecins, des infirmiers et du personnel paramédical pour vos propres soins ou les soins dispensés à un membre de votre famille/un ami. Car l’hygiène des mains revêt une importance dans chaque forme de soins, quel que soit le dispensateur (médecin, infirmier, personnel paramédical, …) et le lieu (hôpital, centre d’hébergement et de soins, consultation chez le médecin, domicile,…).

Montrez clairement que vous appréciez lorsque les médecins, les infirmiers et le personnel paramédical désinfectent leurs mains au moment du soin. Si vous avez l’impression qu’ils ont oublié de le faire, demandez-leur gentiment s’ils se sont désinfecté les mains. Avant que le soigant ne s’approche de vous, vous pouvez très poliment lui rappeler l’importance d’une bonne hygiène des mains. 

A l’hôpital, les soignants doivent se désinfecter les mains aux moments suivants :

  • Avant de toucher le patient
  • Avant d’effectuer une manipulation ou un acte invasif  (p.ex. placer un cathéter intraveineux, réaliser un prélèvement sanguin)
  • Après avoir touché le patient ou son environnement direct (lit, table de nuit)
  • Après des traitements susceptibles de les exposer à du sang et/ou des liquides biologiques (p.ex. vider une poche à urine)

Il est préférable, pour les membres de la famille et les visiteurs, de se laver les mains ou de les désinfecter à leur arrivée dans la chambre du patient (et certainement avant de le toucher), mais également en quittant la chambre.

Si vous parlez à vos médecins, à vos infirmiers et au personnel paramédical de façon positive de l’hygiène des mains, ils comprendront vos intentions et accueilleront favorablement vos remarques.

Les campagnes nationales de promotion de l’hygiène des mains visent à sensibiliser les soignants ainsi que les patients et leur famille à contribuer activement à l’hygiène des mains. Par ailleurs, vous avez le droit de demander des informations et de vous assurer que vous recevez les meilleurs soins

Que puis-je faire en tant que patient ?

Nous vous recommandons de vous adresser à votre soignant de la manière suivante :

A DIRE A NE PAS DIRE !
L’hygiène des mains, n’est-elle pas nécessaire avant de commencer les soins ? Cochon !    
Je vous ai déjà fait penser à l’hygiène des mains ? Assassin!
L’infirmier se désinfecte toujours les mains avant de me toucher. Vous aussi, n’est-ce pas, docteur ? (spécifique aux médecins) Si j’attrape une infection associée aux soins, ce sera de votre faute !
Merci de vous désinfecter les mains. Je le dirai à votre supérieur si vous ne vous désinfectez pas les mains.                                 
J’ai entendu dire qu’il faut se désinfecter les mains avant de toucher un patient. Est-ce vrai ? Vous le faites aussi ? Je le signalerai à la presse si une hygiène des mains correcte n’est pas appliquée ici.

Rappeler et remercier sont des interactions positives. Votre soignant comprendra vos intentions qui consistent à vouloir éviter une infection. Restez simple et faites-le souvent !

Que faire en tant que visiteur pour éviter les infections ?

Vous rendez visite à un membre de la famille ou à un ami dans une institution de soins ? Veillez à respecter les cinq points suivants, afin d’éviter les infections associées aux soins :

  • Lavez ou désinfectez vos mains avant de rendre une visite
    Le savon et la solution hydroalcoolique pour les mains dans la chambre d’un patient peuvent être utilisés par tout le monde. Lavez ou désinfectez vos mains en entrant dans la chambre, et aussi lorsque vous en sortez. Vous évitez ainsi que des microbes se propagent à l’intérieur de la chambre. Insistez pour que les soignants appliquent l’hygiène des mains avant de soigner un membre de votre famille ou l’un de vos amis. Nettoyez vos mains après avoir toussé ou éternué, après avoir touché vos yeux, votre nez ou votre bouche, et certainement après un passage aux toilettes. Il est par ailleurs recommandé de se laver ou de désinfecter les mains avant et après le repas. Lisez et suivez attentivement les instructions qui se trouvent à l’entrée de la chambre du patient.
  • Restez à la maison lorsque vous êtes malade
    Ne rendez pas visite à un patient lorsque vous êtes malade ou si vous avez présenté des symptômes au cours des trois derniers jours tels que des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la fièvre (ou état fébrile), une forte toux ou des rougeurs cutanées.
  • Demandez si c’est autorisé
    Des fleurs, des enfants et/ou des plats faits maison peuvent rendre une visite très agréable pour un patient. Demandez toujours à un soignant si c’est autorisé.
  • Appliquez si nécessaire les mesures de précaution spéciales
    Si le patient auquel vous souhaitez rendre visite est « en isolement », demandez à un soignant ce qu’il faut faire avant d’entrer dans la chambre. Il est possible que vous deviez porter un masque et/ou d’autres vêtements de protection.
  • Evitez le désordre
    Limitez les effets personnels du patient dans la chambre. Le moins de choses qui traînent facilite le nettoyage de la chambre du patient. Veillez également à ce que les affaires du patient ne traînent pas sur le sol ou à proximité d’une poubelle.

SOURCE: Infection prevention and You (APIC - Patients and families)

Comment éviter une infection par une bactérie multirésistante ?

  • Appliquez une bonne hygiène des mains : la meilleure manière d’éviter une infection, c’est de se laver les mains avec de l’eau et du savon (ou de les désinfecter avec une solution hydroalcoolique). Veillez à laver suffisamment vos mains. Lorsque vous utilisez une solution hydroalcoolique, vous devez vous frotter les mains jusqu’à ce qu’elles soient sèches.
  • Consommez les antibiotiques avec parcimonie : les microbes deviennent résistants en raison de l’utilisation inadaptée des antibiotiques. Ne mettez donc pas sous pression votre médecin (traitant) pour qu’il vous prescrive inutilement des antibiotiques et ne conservez pas d’antibiotiques à la maison.
  • Shower power : prenez une douche et lavez-vous avec du savon après chaque activité sportive. Séchez-vous avec un essuie propre et mettez des vêtements propres. Vérifiez que les douches dans le vestiaire du centre sportif soient pourvues de savon liquide et non d’un bloc de savon susceptible de propager les microbes.
  • Couvrez les plaies : Soyez attentif à votre peau. Nettoyez les blessures, les coupures ou les égratignures avec de l’eau et du savon et couvrez-les d’un sparadrap/bandage jusqu’à ce qu’elles soient guéries. Maintenez les plaies propres et sèches. Si la zone entourant la plaie est rouge, chaude ou enflée, cela peut être le signe d’une infection. Le cas échéant, demandez l’avis d’un soignant. Evitez de toucher les plaies ou les bandages d’autres personnes.
  • Lavez vos affaires à une température élevée : lorsque vous avez une plaie, lavez vos essuie-mains, peignoirs de bains et linges de lit dans de l’eau chaude en ajoutant un agent de blanchiment supplémentaire. Les vêtements portés pour faire du sport doivent être lavés après chaque usage.
  • Equipez-vous : faites en sorte d’avoir sur vous une petite bouteille de solution hydroalcoolique pour les mains pour le cas où vous ne disposez pas d’eau et de savon pour réaliser une hygiène des mains.

SOURCE: Infection prevention and You (APIC - Patients and families)

Que faire si je suis moi-même porteur d’une bactérie multirésistante ?

Des bactéries multirésistantes réagissent uniquement à un nombre limité d’antibiotiques. C’est la raison pour laquelle elles peuvent provoquer des infections qui sont difficiles à traiter. Il est donc nécessaire de limiter leur propagation dans les institutions de soins.

Les bactéries multirésistantes se propagent très facilement d’une personne à l’autre par les mains. Il existe d’autres modes de transmission : la toux, l’éternuement et parfois les vêtements. C’est pourquoi les soignants prennent des mesures spécifiques afin d’éviter la propagation des bactéries multirésistantes : hygiène des mains, port d’un tablier, d’un masque, de gants, …

N’hésitez pas à posez des questions à vos soignants.
 

Mesures de précautions

  • La mesure de précaution essentielle est l’hygiène des mains, tant pour les patients que pour les visiteurs. A l’hôpital, vous devez toujours vous désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique. Vous devez le faire plusieurs fois par jour, et certainement lorsque vous quittez la chambre.
  • Une bonne hygiène personnelle est essentielle. Dans certains cas, l’usage d’un savon antimicrobien s’impose.
  • Une hygiène stricte de la bouche est également importante. Dans certains cas, une eau buccale désinfectante peut être prescrite.
  • Les vêtements doivent être propres et de préférence changés quotidiennement.
  • Dans certains cas, de précautions supplémentaires sont prévues.
  • Demandez aux personnes qui vous rendent visite de ne pas utiliser la toilette de votre chambre et de ne pas rendre visite à d’autres patients.

Conseils pour votre retour à domicile

  • Informez vos soignants que vous êtes porteur de bactéries multirésistantes.
  • Lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau, c’est très important. Se désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique n’est plus nécessaire.
  • Pour votre hygiène personnelle : lavez-vous chaque jour avec votre savon habituel. Lavez vos vêtements à la température la plus élevée, avec votre produit de lessive habituel. La température de lavage idéale est 60°C. Repasser constitue également une bonne manière de tuer les microbes.
  • Tous les bandages et les protections sales peuvent être jetés avec les déchets ménagers.

Conseil pour une nouvelle hospitalisation

Signalez, au moment de votre admission à l’hôpital, que vous êtes (avez été) porteur de bactéries multirésistantes.